Arrivée massive d’habitants en 2050 à Toulouse, à quels changements s’attendre ?

Accueil > Actualités > Arrivée massive d’habitants en 2050 à Toulouse, à quels changements s’attendre ?

Toulouse compte aujourd’hui environ 550 000 personnes. Les statistiques prévoient l’arrivée d’autant de nouveaux habitants dans le Grand Bassin Toulousain, en 30 ans. Une explosion démographique qui risque d’obliger certains domaines à évoluer rapidement.

550 000 nouveaux habitants

Le Grand Bassin Toulousain devrait accueillir plus de 550 000 personnes supplémentaires d’ici 2050, soit l’équivalent de la population de la Ville rose actuellement. Le Grand Bassin Toulousain s’étale sur toutes les villes situées à moins de 1h20 de la ville de Claude Nougaro. Montauban, Albi, Lavaur, Carcassonne, jusqu’à Foix sont des agglomérations concernées. Lissé sur 30 ans, cela correspond à peu près à l’arrivée de 16 000 habitants par an, soit la taille de la commune de Balma, située au nord de Toulouse, pour presque atteindre les sept millions d’habitants. Il faut dire que Toulouse ne se laisse pas être détrônée sur les divers classements de bien-être des salariés et autres statistiques sur le bien vivre en ville. Récemment, elle a encore été classée deuxième métropole de France pour sa performance économique et sa qualité de vie.

Un lourd changement en termes de transport

embouteillage-transports-toulouse-metro-telepherique

Le Grand Bassin Toulousain va devoir mettre en place de nouveaux fonctionnements pour faire face correctement à ces arrivées massives. Il est vrai que la Ville rose a déjà eu un peu de mal à sortir la tête de l’eau face à l’augmentation continue de sa démographie ces dernières années, demandant une grande capacité d’adaptation. La métropole de Toulouse et le dynamisme de l’emploi, notamment propulsé par la présence de grands groupes comme Airbus, le Cnes, Thalès ou encore Safran, attirent de plus en plus les professionnels qui n’hésiteront pas à s’installer en périphérie de la ville. Cela va augmenter la présence sur les routes aux heures de pointe. L’agrandissement des lignes de métro, la création d’une nouvelle ligne, ainsi que la construction d’un téléphérique pour desservir les zones isolées sont des projets contribuant à la diminution des embouteillages. Des solutions sont également en cours de réflexion pour alléger le périphérique et les rocades.

Et du côté immobilier ?

Deuxième mal du siècle pour Toulouse, après les problèmes de circulations : les problèmes de logement. Malgré la création de nouveaux quartiers et la construction de nouveaux programmes résidentiels, la Ville rose peine à loger tous ses nouveaux arrivants. Toulouse Métropole Habitat a d’ailleurs un important projet de rénovation de son parc immobilier d’ici 2025. Ce ne sont pas moins de 4 800 habitations qui doivent être remises aux normes pour pouvoir accueillir de nouveaux locataires. En parallèle, une hausse des ventes de logements neufs est constatée au troisième trimestre 2019. Une tendance qui conforte la politique de créations de bâtiments. Bonne nouvelle pour les futurs toulousains, après l’annonce de l’explosion démographique à venir.

Dernières actualités

Pour la catégorie vie a toulouse

Toulouse, grande première de la classe
achat/investissement
Toulouse, grande première de la classe

Le marché de l’immobilier est au beau fixe dans la « Ville rose ». Malgré une hausse…

Lire l’article

Actualités
La Tour d’Occitanie : pas encore construite, elle fait déjà parler d’elle

C’est le mercredi 17 juillet que le permis de construire de la fameuse Tour d’Occitanie…

Lire l’article