Toulouse, meilleure ville étudiante de France

Publié le 30 juillet 2020

Accueil > Actualités > Toulouse, meilleure ville étudiante de France

Toulouse arrive en tête du classement des meilleures villes étudiantes de France, réalisé pour la première fois par Le Figaro Etudiant. Cadre de vie, logement, offre de formation, emploi des jeunes, le point sur ce qui rend la Ville rose si attractive.

En première position du classement réalisé par Le Figaro Etudiant, Toulouse se démarque encore une fois des autres métropoles par sa vie estudiantine développée. Avec une note moyenne de 16.34 sur 20, la Ville rose cumule les atouts lorsqu’il s’agit de venir y étudier.

Classement 2020 des meilleures villes étudiantes par Le Figaro Etudiant

Source : etudiant.lefigaro.fr

Pour l’offre de formation variée et qualitative

Parmi les critères de sélection, le choix et la qualité des formations proposées. Dans cette catégorie, comme dans bien d’autres, Toulouse se démarque grâce à une offre large et variée de cursus d’enseignement supérieur. Les universités de Toulouse figurent toutes les trois, Capitole, Paul Sabatier, Jean Jaurès, dans le célèbre classement de Shangaï, qui regroupe les meilleurs établissements dans le monde. Créée en 1229, l’Université de Toulouse est aujourd’hui un atout incontournable de la Ville rose. Toulouse compte également de prestigieuses grandes écoles, comme l’ISAE-SupAero et l’ENAC pour l’ingénierie, la Toulouse School of Economics (TSE) pour l’économie, la Toulouse Business School (TBS) pour le commerce, un institut de sciences politiques ainsi qu’une école de journalisme. En somme, une panoplie riche de possibilités pour les étudiants.

Pour les loyers abordables

L’attractivité de Toulouse pourrait rendre l’accès au logement difficile. Si le marché de l’immobilier est relativement tendu, surtout l’offre de petites surfaces prisées par les étudiants, les prix restent cependant abordables pour une grande métropole. Aussi, l’une des raisons du succès de la Capitale de l’Occitanie auprès des étudiants est donc son coût raisonnable du logement (un des premiers postes de dépense des ménages). Comptez en moyenne 632 € par mois, charges comprises. Les prix varient ensuite en fonction des quartiers visés. Le site Seloger a enregistré, au mois de juillet, une forte augmentation des recherches de logements à Toulouse par rapport aux mois précédents. Avec Lille, la Ville rose reste l’une des villes étudiantes les plus convoitées lorsqu’il s’agit de s’y installer pour faire ses études.

Pour la qualité de vie

Une ville étudiante qui se respecte offre également une multitude d’options de sorties et de loisirs. À ce titre, Toulouse n’est pas en reste. Au contraire, la métropole occitane regorge de cafés et de bars et propose un agenda culturel fourni. Le classement Le Figaro Etudiant rappelle que 42 festivals sont organisés à Toulouse au cours de l’année. De quoi trouver son bonheur et avoir une vie sociale bien remplie après les cours. Autres points positifs, l’ensoleillement et la qualité de vie. Sa situation géographique permet à Toulouse de profiter d’un climat agréable où le soleil est au rendez-vous (83.7 jours d’ensoleillement), ainsi que de nombreux espaces verts, comme la Prairie des Filtres.

Pour son dynamisme économique

Il y a la vie étudiante et il y a l’après. Et, justement, sur cet aspect-là aussi, Toulouse se démarque. Reconnue pour sa croissance économique hors-norme, le ville du Sud-Ouest bénéficie, certes, de l’implantation du géant de l’aéronautique, Airbus, mais pas seulement. Trois autres secteurs d’activité se développent et viennent soutenir le dynamisme économique de la zone impacté par les conséquences du Coronavirus : la haute technologie, l’informatique et l’agro-alimentaire. Des domaines où l’activité se maintient et la demande de personnes diplômées aux savoirs spécifiques est très forte. Les étudiants des grandes écoles toulousaines ont plus d’une chance sur deux de se voir proposer une embauche avant la fin de leur dernière année d’étude. Un privilège non-négligeable dans le contexte actuel. Selon une étude réalisée par le Fédération Nationale des Agences d’Urbanisme (FNAU), 55 % des emplois salariés de l’économie toulousaine sont des « emplois à haute intensité de savoir ». Les cursus très qualifiés proposés aux étudiants toulousains assurent donc une facilité à trouver, par la suite, des débouchés malgré la crise, en Haute-Garonne ou ailleurs. Toulouse a décidément tous les atouts pour séduire les étudiants.

Dernières actualités

plan-relance-urgence-construction-haute-garonne
Actualités
La filière de la construction en Haute-Garonne demande un plan d’urgence

Depuis le 11 mai dernier, les chantiers ont repris en Haute-Garonne. Cependant, la filière s'inquiète…

Déconfinement : quel avenir pour l'immobilier toulousain ?
Actualités
Déconfinement : quel avenir pour l’immobilier toulousain ?

À Toulouse comme ailleurs en France, le marché de l’immobilier après la crise du coronavirus…

TOULOUSE LE FUTUR VISAGE DE LA MÉTROPOLE
achat/investissement
Toulouse : le futur visage de la métropole

Plus que jamais Toulouse attire. Pour faire face à l’explosion démographique, la métropole cherche à…